Découvrez pourquoi vous devez sortir de votre zone de confort

Après avoir lu plusieurs ouvrages qui traitent du développement personnel, j’ai fait un constat qui m’a interpellé. En effet, la plupart des auteurs tels que Sandy Forster, T. Harv Eker, Tony Robbins, Roger Lanoy, ..etc recommandent à leurs lecteurs de sortir de leur zone de confort.

Il s’agirait à priori de cette zone dans laquelle on se sent en sécurité. Or en ce qui me concerne la sécurité évoque l’assurance de ne pas courir un danger ou un risque. Ceci étant, on peut à partir de ce constat se poser la question de savoir qu’elle pourrait être la provenance ou l’origine de ce danger; que représente t-il et quel rapport y a t-il avec le succès?

A en croire ces auteurs, il y aurait une relation étroite entre l’objet de nos craintes et l’action. Agir pour son propre bien, aller vers autrui, ou parler en public (liste non exhaustive) représenterait une difficulté ou reviendrait à sortir de sa zone de confort pour certains.

Nous aurions peur de sortir de notre zone de confort de peur d’être déçus, de ne pas être à la hauteur, ou de perdre la main. Autrement dit, le manque de confiance et d’estime de soi, la peur de l’inconnu, et le stress seraient les causes fondamentales qui nous maintiendraient dans cette zone.

Quel rapport ce sujet a t-il à avoir avec votre développement personnel ? On se rapprocherait de la réussite, d’après ces mêmes auteurs en élargissant ses champs de possibilités, en faisant de nouvelles rencontres et en saisissant les opportunités qui s’offrent à nous, aussi insurmontables soient-elles, tant sur le plan professionnel que privé.

Alors comment s’y prendre ?

• Commencez par faire une liste des craintes qui s’interposent entre vous et vos objectifs/projets. Il est tout de même conseillé de se détacher émotionnellement du résultat escompté.
• Lancez-vous des défis afin de venir à bout de ces craintes progressivement.
• Prenez l’habitude de vous confronter à des situations nouvelles
• Demandez-vous ce qui pourrait vous arriver de pire que l’inaction (j’exagère je sais), la solitude, et le statu quo.
• Ne vous prenez pas au sérieux (en fait je m’adresse à moi même)
• Développer la confiance en soi.

Vous constaterez que vous avez un meilleur contrôle sur vous même et que vous avez repoussé vos limites dans un domaine précis. Au fur et à mesure que vous repousserez vos limites, quelque soit le domaine, vous aurez l’impression d’avoir un levier supplémentaire pour atteindre vos objectifs aisément.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *